PAS D’INTERMÉDIAIRE

ACHETEZ EN DIRECT

PARTAGE DE LA NÉGOCIATION

NOUS SOMMES RÉACTIFS

21 000 VÉHICULES EXPORTÉS DEPUIS 1995

Magazine / Decret 15 Aout 2009

Décret du 15 Octobre 2009, la salade des démons

Afficher les filtres
Décret du 15 Octobre 2009, la salade des démons


Mais c'est la fête au 15 Octobre 2009 : d'une part le contrôle technique
quinquennal pour les voitures de collection devient obligatoire et d'autre
part il ne faut plus vingt cinq années et les toujours moins de 2%
d'exemplaires produits en circulation mais trente années pour rentrer dans
une des catégories de ces véhicules.


Ce souffre-douleur a été formulé par le ministère de l'intérieur sans
concertation avec la Fédération Française des Véhicules d'Époque (FFVE)
pourtant reconnue par cet Etat d'intérêt public. Y aurait-il un paradoxe?
Décernant le prix "de collection" aux voitures, la FFVE n'a-t-elle pas son
mot à dire? Les collectionneurs sont-ils devenus des dangers publics qui
utilisent de vieux véhicules sans les entretenir? C'est du comico-tragique,
on nous dirait encore le taux d'accidents sur véhicules de collection a
doublé en cinq ans, il faut réagir. C'est nullement le cas, rappelons
seulement des évidences : le collectionneur est un passionné, certains vont
bichonner leur voiture plus que leur chérie, qu'il arrive une éraflure et
c'est un drame, le souci de sécurité coule dans leurs veines, un vrai
collectionneur qui se respecte ne roulera jamais dans un détritus.


Comme partout il peut subsister des réfractaires au système et qui vont
acheter une vieille voiture la retaper par un garagiste verreux au noir,
obtenir leur sésame de collection sans respect, ils se disent "Chouette
plus de contrôle technique, une assurance moins chère, je vais l'arnaquer
d'ailleurs, je roule tous les jours, je trafique le compteur au cas où et
bon les accidents c'est pour les autres". Ça existe certes mais une infime
minorité et tant de risques punissables par radinerie machiavélique qui
s'avèrera pas si intelligente aux vues de la consommation et de la rareté
de pièces défectueuses.


Il n'y a qu'une chose à penser, les collectionneurs ont de l'argent, on va
les imposer sur des contrôles techniques tous les cinq ans et réduire le
nombre de voitures de collection dans la foulée. Çà a dû être mûrement
calculé, des bénéfices nets énormes pour combler la hausse des salaires
étatiques, les centres de contrôles techniques étant agréés par l'État.


Ce à quoi on ne pense pas immédiatement c'est pour l'importation de
véhicules étrangers : les cinq années supplémentaires ajoutées arrangent
bien le passage d'un pays à l'autre : de 5,5% de douane sans TVA pour une
voiture de collection on passe à 10% de douane et 19.6% de TVA pour une
voiture rétrogradée dans le critère classique. Encore un plus à gagner
merci le ministère de l'Intérieur, pourtant il n'y en a que un mais il y a
des problèmes!